Le Rallye du Rouergue sur la Route d’Argent

Rédigé le 10/01/2024

L’épreuve automobile, qui célèbre cette année son 50e anniversaire, est plus qu’un rendez-vous sportif : un acteur de l’économie locale. Les entreprises aveyronnaises sont invitées à l‘accueillir comme l’une des leurs.

 

Le Rallye du Rouergue est né au printemps 1974, par la volonté d’une petite poignée de passionnés de sport automobile. De nationale, l’épreuve est devenue internationale. Elle a été admise en 1985 au calendrier du championnat de France des rallyes dont elle est encore aujourd’hui l’une des plus belles manches, plébiscitée par les pilotes et adulée par le public. Le Rouergue a même eu une aventure avec le championnat d’Europe entre 1993 et 1998. Tous les plus grands pilotes français sont venus en découdre sur les routes aveyronnaises. Le rallye a vu naître et grandir deux champions du monde, l’Aveyronnais Didier Auriol et le nonuple couronné Sébastien Loeb.

Au-delà de l’événement sportif et du spectacle offert au public, le rallye du Rouergue est aussi une chance économique pour le territoire. Les organisateurs en avaient la conviction depuis longtemps. Ils en ont désormais les preuves, avec les conclusions d’une enquête menée autour de l’édition 2023 par la CCI de l’Aveyron. Cette étude, qui vient d’être restituée, montre à quel point l’événement contribue à l’économie du territoire.

Entre l’organisation, les concurrents, les bénévoles et le public (estimé à 20 000 personnes), le rallye déverse dans l’économie locale plus de 1,6 million d’euros (dans l’hôtellerie, la restauration, les commerces de bouche, les carburants, les visites touristiques et la multitude de prestataires qui participent à la préparation, la sécurité et le bon déroulement de l’épreuve…). Les équipages, dont 72% viennent de l’extérieur du département, séjournent en moyenne 4,5 jours à l’occasion du rallye. Le public extérieur à l’Aveyron (46%) séjourne en moyenne 3,5 jours pour assister à l’épreuve. Pour rester dans les chiffres, l’enquête de la CCI révèle que chacun des 230 000 € dépensés par l’organisation a rapporté 5,35 euros à l’économie locale et que chaque euro d’argent public dépensé pour le rallye du Rouergue en a rapporté 13 à l’économie du département.

Cette dimension économique, on la retrouve aussi dans la présence, depuis quelques années, d’un village VIP autour du point de départ et d’arrivée du rallye. Le village VIP, c’est d’ailleurs une invention des organisateurs du Rouergue, aujourd’hui reprise par toutes les épreuves du championnat de France des rallyes. Au plus près des voitures et des pilotes, cet espace aménagé et animé permet aux sponsors et aux partenaires de soigner leurs relations publiques avec leurs clients, leurs fournisseurs, leurs salariés et leurs amis.

Les organisateurs veulent marquer cette cinquantième édition d’une pierre blanche. Ils promettent des surprises, du spectacle et de l’émotion. Les entreprises aveyronnaises pourraient être avisées de rejoindre cette fête populaire et sportive en prenant une place au village VIP 2024.

Renseignements auprès de contact@pac-communication.fr